syndrome-pre-menstruel-solutions
Naturopathie

Solutions naturelles : syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, ou SPM, est ressenti par certaines femmes quelques jours avant l’arrivée de leurs règles. Pour certaines, c’est un vrai supplice qui les oblige à rester au lit à cause de douleurs trop vives.

Parfois minimisées par les médecins, ces douleurs et symptômes sont pourtant bien réels. En naturopathie, il existe plusieurs solutions et remèdes naturels pour venir à bout du SPM.

Le syndrome prémenstruel, c’est quoi ?

Il s’agit de syndromes ou d’inconforts corporels ou psychiques qui apparaissent en général quelques jours avant l’arrivée des règles. Pour certaines, il apparait même dès deux semaines avant !

Toutes les femmes ne souffrent pas du syndrome prémenstruel. En effet, nous sommes toutes différentes : il n’y a pas deux cycles qui se ressemblent. Pour ma part, j’en ai seulement eus quand je portais le stérilet Jaydess. En revanche, le sevrage progressif de la pilule m’a aidée à ne pas avoir de SPM avec mes règles au naturel.

Les ressentis du SPM peuvent être : nausée et envie de vomir, maux de ventre, inconfort digestif, crampes utérines, acné, irritabilité et mauvaise humeur, fatigue intense, ou encore douleurs aux seins… Rien de très réjouissant donc !

Ces troubles n’ont rien de normaux. Ils apparaissent généralement en réponse à un dérèglement du corps (bien souvent à un dérèglement hormonal) ou à une mauvaise hygiène de vie.

syndrome-prémenstruel

Syndrome prémenstruel et hormones

En naturopathie, on associe souvent un syndrome prémenstruel long (plusieurs jours) à une carence en progestérone, qui est produite après l’ovulation. Celle-ci peut être due à un excès d’œstrogènes, à un état de stress ou à une mauvaise alimentation.

Au contraire, un SPM plutôt court (un à deux jours), c’est plutôt la chute du taux de progestérone qui provoque les maux de tête, migraines et crampes.

Soigner naturellement le syndrome prémenstruel

Bien sûr, prendre un médicament permet une disparition rapide des douleurs. Toutefois, il est possible de traiter naturellement le syndrome prémenstruel, même si cela demande parfois plusieurs cycles.

Voici donc quelques astuces pour limiter les effets du SPM. Bien sûr, je vous recommande d’aller consulter une naturopathe pour avoir des recommandations complètement personnalisées.

Surveiller son alimentation

Il ne s’agit pas ici de se priver, mais simplement de privilégier une alimentation non-inflammatoire. Il faut donc éviter les aliments raffinés, les plats préparés, les grignotages, et limiter sa consommation de produits laitiers et de gluten.

En revanche, il faut privilégier les aliments bruts, les graines, la cuisson vapeur…

Gérer son stress

Je vous avais déjà proposé un article sur les effets négatifs du stress. Il est donc essentiel de repérer et de combattre les causes de son stress au quotidien.

Vous pouvez également mettre en place des habitudes de techniques de respiration, comme la méditation ou la cohérence cardiaque.

Certaines plantes de phytothérapie ou des fleurs de bach peuvent également vous accompagner au quotidien ou lors de phase stressantes, tout comme l’huile de CBD.

Pratiquer des activités douces

Il est vrai qu’on a souvent envie de ne plus bouger jusqu’à ce que la douleur parte. Au contraire, il ne faut pas hésiter à laisser les énergies circuler dans le corps.

Vous pouvez donc pratiquer le yoga, les pilates, ou bien utiliser une fitness ball par exemple.

Traiter ses carences

Pour soigner la fatigue, l’acné, ou même certaines douleurs, il suffit parfois simplement de combler des carences nutritionnelles !

Il faut bien sûr effectuer une prise de sang pour les connaître. Vous pouvez également dans l’année faire des cures de fer, de magnésium, et d’omegas-3.

Eviter l’acné naturellement

L’acné, ainsi que les boutons et autres imperfections, peuvent apparaître en raisons de facteurs internes ou externes.

Pour les facteurs externes, il est important de bien nettoyer sa peau mais aussi de l’hydrater en utilisant des produits adaptés.

Concernant les facteurs internes, il faut éviter de manger trop gras ou sucré, ainsi que d’ingérer des toxines que les organes émonctoires internes auront peut-être trop de mal à évacuer seuls.

Soulager momentanément les crampes

Rien ne vaut une bonne bouillote pour soulager naturellement les douleurs liées aux cycles menstruels.

Boire de l’eau en quantité suffisante est également préconisé.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest 🙂

syndrome-prémenstruel-solutions-naturelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.