rachel-aromathérapeute-herboriste
Portraits de femmes

Rachel, herboriste et aromathérapeute

Aujourd’hui, j’accueille Rachel, herboriste et aromathérapeute, qui a accepté de se prêter au jeu des portraits de femmes inspirantes.

J’ai découvert Rachel via son compte Instagram, et notamment grâce à un de ses lives. En effet, elle propose parfois des automassages du visage en direct, pendant la pleine lune par exemple.

J’en avais suivi un et c’était un vrai plaisir de prendre soin de moi de cette façon. J’avais adoré sa bienveillance, et c’est pourquoi j’ai pensé à elle pour ce nouveau portrait.

Recevoir ses réponses a été un véritable plaisir, j’ai hâte de vous les faire découvrir à mon tour ! C’est parti !

Peux-tu te présenter ainsi que ton parcours avant de devenir aromathérapeute ?

Je m’appelle Rachel, j’ai 34 ans, et j’ai commencé par une formation d’esthétique et gestion d’entreprise il y a environ 11 ans. C’était encore de l’esthétique classique et pas du tout holistique.

Puis j’ai développé des allergies très fortes ainsi que de l’eczéma, et je ne pouvais plus toucher les produits dont je me servais… Ce qui est fou, c’est que ces problèmes sont arrivés au moment où je m’interrogeais sur l’univers de l’esthétique, et sur la manière de faire des soins sans aller plus loin dans la raison des problèmes de peau.

J’avais besoin d’aller plus loin, d’être moins dans le superficiel, et de trouver quelque chose qui fasse aussi ressortir la beauté de l’âme. Il y a 11 ans, c’était encore peu répandu !

Deux ans plus tard j’ai commencé à étudier l’herboristerie en cours du soir, pendant que je travaillais en parapharmacie la journée. C’est là que j’ai découvert le monde des huiles essentielles, des huiles végétales, et de la phytothérapie… ce fut une révélation !

J’ai commencé à guérir mes propres problèmes grâce à ça, et ça m’a donné envie d’aller plus loin pour pouvoir aussi aider les autres ! C’est pourquoi j’ai enchainé avec une formation en aromathérapie.

J’ai aussi en même temps commencé à dévorer des tonnes de livres, à découvrir la slow cosmétique, à changer tous mes soins. J’ai commencé à travailler avec des matières nobles, brutes, vivantes…

rachel-essentielle-portrait

Tu es herboriste et aromathérapeute, ce sont tes deux activités professionnelles à plein temps ?

Je me suis finalement lancée il y a 3 ans en tant qu’indépendante. J’ai commencé à mi-temps, le temps de lancer mon concept. J’avais envie de composer des produits complètement personnalisés, d’aller chercher plus loin que l’aspect de la peau, de m’intéresser à l’énergétique et à l’émotionnel

Donc oui, ce sont aujourd’hui mes deux activités à plein temps. Je réalise des soins sur-mesure, j’apporte des conseils en aromathérapie, et en herboristerie. J’ai aussi lancé mes formations pour aller plus loin.

As-tu toujours été passionnée par le monde des huiles essentielles ?

Je le suis depuis une dizaine d’années, depuis que j’ai découvert l’aromathérapie pendant mes cours du soir. Et cette passion est devenue de plus en plus forte, je suis partie de zéro.

J’ai eu un grand besoin de me former et d’en apprendre toujours plus !

Quelles sont les trois huiles essentielles dont tu ne peux pas te passer ?

Il y a déjà le géranium bourbon, qui est un harmonisant lié au plexus solaire. J’adore aussi son odeur, et il permet de vivre en harmonie avec ses émotions. Il ne les inhibe pas, au contraire il aide à les exprimer et à vivre avec. Pour la peau, c’est un tonique, cicatrisant, qui resserre les pores… J’adore cette huile essentielle ! L’odeur est pour moi sucrée et euphorisante.

J’adore aussi l’huile essentielle de Tea tree. J’ai parfois de l’acné, liée à mes petites fringales et à mon côté bonne vivante. Quand un petit bouton ressort, le tea tree me sauve !

Enfin, je dirais la camomille romaine. J’ai d’ailleurs dédié mon travail de fin d’études à cette huile essentielle ! Elle est aussi liée au plexus solaire. Elle apaise toutes les peaux en souffrance ! Cette huile fait du bien en cas d’eczéma, d’acné mycrokystique, d’acné rosacée, d’inflammations… C’est aussi un anti-stress très efficace. Je l’applique aussi sur le bas-ventre lorsque j’ai mes règles, elle me soulage beaucoup.

rachel-essentielle

Pensais-tu devenir autrice un jour ? Comment s’est passée l’écriture de ton livre ?

Non, je ne pensais pas du tout devenir autrice ! Je crois que j’en rêvais secrètement, mais je ne pensais pas que ça pouvais m’arriver ! Je ne connais personne dans le monde de l’édition… et finalement, grâce aux réseaux sociaux et aux nombreuses recettes que je partage, on a fini par me contacter !

J’ai été honorée car c’est Julien Kaibeck qui m’a contactée ! C’est un peu mon gourou en matière de cosmétiques naturelles. L’écriture s’est super bien passée !

Petite anecdote : ayant fait ma primaire en Flamand, j’inverse parfois les phrases quand j’écris en Français ! Il y a donc eu pas mal d’allers/retours avec le correcteur, pour vérifier l’exactitude de ce que je voulais dire !

Trouves-tu qu’il est difficile de se lancer dans l’entreprenariat de nos jours en tant qu’aromathérapeute ?

Pour ma part, je suis une petite tornade… alors difficile ou pas, je fonce ! Je n’ai fait appel à aucun incubateur de projet, n’ai demandé aucune aide… je me suis juste jetée à l’eau !

Finalement, pour moi ça a été facile car j’avais déjà des idées, et tout a été fait avec tellement de passion et d’amour… C’est peut-être le secret !

Quels sont tes projets ?

J’en ai plein !! Je les garde pour moi, mais entre autres j’ai envie de développer mon école de formation : l’école de beauté vivante. Je donne des formations en ligne, j’aimerais qu’un jour ce soit possible en vrai !

J’ai aussi envie de continuer à développer mes formations… et bien plus encore !

Qu’aimerais-tu dire aux femmes qui hésitent à poursuivre leurs rêves ?

Lancez-vous ! N’hésitez pas à vous renseigner, sur tout le pratique, l’administratif… mais ne vous imprégnez pas des peurs et croyances limitantes des autres ! Sinon on ne se lance jamais !

Peu importe ses peurs, il faut les accueillir, s’écouter.. et elles finiront par partir d’elles-mêmes.

***

Un grand merci Rachel pour ces réponses ! Je vous invite à découvrir son site ici pour en savoir plus sur ses activités d’herboriste et d’aromathérapeute!

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest <3

rachel-aromathérapeute-et-herboriste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *