la-posture-de-l-aigle
Yoga

Posture de l’aigle : Garudasana

Aujourd’hui je vous décrypte la posture de yoga nommée Garudasana en sanskrit. La posture de l’aigle est un asana que j’adore pratiquer. Elle correspond bien à ma morphologie squelettique et est donc très confortable pour moi. J’en avais d’ailleurs fait un réel sur Instagram.

C’est ce que j’adore dans le yoga, chacun à ses propres difficultés et facilités. Parfois ce qui nous parait très simple est un vrai challenge pour le voisin, et inversement !

Les bienfaits de la posture de l’aigle

N’oublions pas que Garuda est le roi des oiseaux. Il a donc donné son nom à cette posture à l’allure fière. C’est avant tout un asana idéal pour l’ancrage et la concentration.

Garudasana aide à relâcher les tensions, surtout au niveau du haut du dos. Cette posture permet aussi de renforcer les chevilles et d’assouplir les hanches, les poignets et les épaules. Elle ouvre en douceur les articulations.

La posture de l’aigle offre aussi un léger drainage lymphatique. Comme une compression a lieu, elle permet ensuite de tonifier l’afflux de sang vers les organes reproducteurs ainsi que vers les reins.

Ne pratiquez pas cette posture si vous avez les chevilles fragiles. Il faut aussi faire attention à vos genoux et à vos épaules. 

posture-de-l-aigle

Conseils pour la posture de l’aigle

Comme pour chaque posture, il faut la faire des deux côtés. Ne pratiquez donc pas la posture de l’aigle en équilibre sur la jambe gauche sans pratiquer avec la jambe droite aussi.

Les coudes doivent être à hauteur des épaules. Les paumes des mains ne peuvent pas toujours se toucher, et ce n’est pas grave.

Aucune douleur ne doit avoir lieu dans les genoux ou les épaules. Si la posture est douloureuse, allez moins loin. Il faut toujours écouter son corps. =)

Si la posture vous est particulièrement inconfortable au niveau des bras, vous pouvez la pratiquer assise et vous concentrer sur cette partie seulement. Comme toujours, allez-y en douceur et ne forcez pas.

Une fois dans la posture, c’est le moment idéal pour se centrer sur sa respiration.

garudasana

Garudasana étape par étape

À partir de Tadasana, la posture de la montagne, équilibrez votre poids sur les deux pieds puis reportez-le sur le pied gauche par exemple. L’idée est de s’ancrer, pour cela vous pouvez décoller les orteils et les reposer. Vous pouvez commencer avec les mains en namasté pour entrer dans la posture.

Passez la jambe droite devant la jambe gauche puis enroulez-la autour. Le pied droit peut alors peut-être se reposer contre le mollet, ou bien passer derrière.

Une fois les jambes placées, tendez les bras devant vous puis passez le bras droit sous le bras gauche. Pliez les coudes. Les paumes des mains peuvent se toucher, ou pas. Si ça sollicite trop les épaules, vous pouvez simplement poser vos mains sur les épaules opposées.

Vous pouvez aussi jouer sur les variations en pliant les genoux pour vous asseoir le plus bas possible. La cuisse sera alors très sollicitée.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest. Retrouvez d’ailleurs mon compte ici.

Prochain article de yoga : la posture du guerrier II.

posture-de-l-aigle

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *