marylene-henry-yoga
Portraits de femmes

Portrait : Marylene Henry, professeure de yoga

Je suis ravie de vous présenter Marylene Henry aujourd’hui, au sein de ma catégorie des portraits de femmes. Comme vous le savez peut-être, je suis professeure de yoga, et Marylene a été une de mes formatrices à Bali.

Pour faire court, Marylene Henry est une des ces personnes qui illuminent une pièce lorsqu’elles y entrent.

Sa passion pour la transmission est incommensurable. J’ai encore des souvenirs extrêmement précis de ses interventions… Entre les histoires transmises sur les asanas, sa bienveillance lorsque j’ai traversé un moment difficile… Tout n’est que bon souvenir !

C’est grâce à elle que je m’intéresse tant à l’anatomie maintenant ! Je répète sans cesse à mes élèves que chaque corps est différent à presque tous les niveaux. Je peux dire sans hésiter que Marylene fait partie des quelques personnes qui ont changé ma vie.

Voici donc sans plus attendre le portrait de Marylene Henry !

Comment as-tu commencé ton chemin dans le monde du yoga ?

Par pur hasard ! Je participais à une classe de boxing et à la suite de ma classe, je sentais que j’avais encore des frustrations à évacuer. La classe suivante étais une classe de yoga, alors je suis restée… Et je suis immédiatement tombée follement amoureuse de cette pratique.

Je me souviens très clairement de la joie ressentie à travers la découverte de ce que mon corps pouvait faire, comment il pouvait bouger, et à quel point mon esprit était calme et serein. Le yoga est une partie majeure de ma vie depuis ce jour.

Comment a cheminé en toi l’idée de devenir professeure ?

Je n’ai jamais prévu devenir professeure de yoga, j’étais en fait très heureuse dans ma carrière corporative. Cependant, j’ai un esprit très curieux, et je souhaitais découvrir le « pourquoi » des effets du yoga. Une amie à moi était en dépression très sérieuse à l’époque. J’ai alors commencé à faire du yoga avec elle dans mon jardin.

J’étais déjà très familière avec les avantages du yoga sur mon corps et mon esprit, mais de voir les effets si puissants de la pratique sur quelqu’un d’autre et de voir mon amie se remettre de sa dépression si rapidement m’a donné une envie très profonde de comprendre. Par une synchronicité extraordinaire, j’ai reçu la semaine même une offre pour une formation de professeur de yoga thérapeutique. C’était un format parfait pour satisfaire ma soif de savoir.

L’univers qui s’est ouvert à moi par cette formation est incroyable. J’ai commencé à remarquer à quel point tout le monde vit avec une forme ou une autre de douleur (physique, émotionnelle, mentale) et comment notre société normalise ce mal-d ’être. J’ai senti l’appel : je devais partager le yoga et démontrer qu’il y a d’autres options. La douleur et la souffrance ne sont pas nécessaires à la condition humaine.

Plusieurs années plus tard, je forme maintenant des professeurs de yoga à faire de même et à changer la vie des gens qui les entourent.

marylene-henry-ytt

Qu’est-ce que le yoga a changé en toi ? Qu’est-ce qu’il t’apporte au quotidien ?

Le yoga m’apporte principalement un équilibre. Pour moi, la pratique du yoga est une boite à outils : parfois on a besoin d’un marteau, parfois d’un tournevis ! En comprenant bien les effets de chaque mouvement ou respiration sur le corps, on peut appliquer la bonne technique pour maintenir un équilibre de corps et d’esprit.

Le yoga a également eu un impact énorme sur ma perception du monde, de la vie, des autres. La philosophie du yoga m’a amené à vivre avec un amour inconditionnel, une appréciation sans attaches, et une gratitude profonde pour la vie.

Quelle est la plus belle partie de ton métier ?

Ce qui ne réjouit le plus dans mon métier, c’est d’être témoin de transformations profondes, de voir les yeux de mes étudiants s’illuminer lorsqu’ils découvrent un nouveau chemin ou une nouvelle manière de percevoir.
Officiellement, mon métier est de former des professeurs de yoga. Mais de manière non-officielle, mon boulot consiste à accompagner mes étudiants à travers un cheminement qui transforme leur vie.

Tu es passionnée d’anatomie, en quoi cela t’aide-t-il dans ton enseignement ?

Ce qui me passionne dans l’anatomie c’est d’utiliser la compréhension du corps humain afin de prévenir ou de traiter la douleur. Malheureusement, nous voyons de plus en plus de blessures dans le yoga. L’approche moderne de la pratique physique du yoga ignore trop souvent les différences individuelles dans notre anatomie.

En comprenant le corps, le mouvement, la mécanique de la respiration et la malléabilité du système nerveux, on peut appliquer le yoga de manière beaucoup plus sécuritaire et créer des effets et résultats spécifiques et concrets chez nos clients.
marylene-henry-yoga

As-tu eu rapidement le désir de créer ta propre école destinée à former les futurs professeurs ?

Oui en effet. Dès le début de ma carrière, j’ai eu la chance d’offrir divers ateliers de philosophie et d’anatomie pour plusieurs écoles de yoga. J’ai vite réalisé à quel point j’apprécie explorer et décomposer en détails les divers aspects du yoga et plonger en profondeur dans les sujets.
En travaillant avec plusieurs écoles, j’ai également eu l’opportunité de former une idée très précise de ce que je voulais offrir comme expérience a mes étudiants, et ce qui ne fonctionnait pas avec mes valeurs personnelles.

L’école Zazyoga est en fait née de ces expériences et observations de ce qui fonctionne (ou pas !) dans la formation de professeurs compétents.

La crise liée au Covid-19 t’as amenée à proposer tes formations en ligne. Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Je dois dire que l’idée d’offrir notre formation en ligne précède la crise du COVID de plusieurs années ! J’ai toujours été fan de l’enseignement virtuel, mais malheureusement Yoga Alliance avait dans le passé bloqué nos projets virtuels. Lorsque le COVID a débuté, il a été très facile de transitionner en ligne car je savais déjà exactement comment je voulais structurer la formation pour offrir une expérience supérieure a la formation en présentiel.

Pour moi, les avantages majeurs d’une formation en ligne sont la flexibilité et le support personnel. Cela implique évidemment que l’école livrant la formation comprenne bien qu’un format virtuel implique une toute autre approche, et qu’on ne peut pas simplement offrir la même formation avec une caméra !

Notre formation virtuelle permet à nos étudiants d’organiser leur horaire en fonction de leur disponibilité. Le matériel de la formation demeure disponible a perpétuité. Cela leur permet de réviser la matière autant de fois qu’ils le désirent, et de prendre le temps d’intégration nécessaire.

En présentiel, on doit suivre un horaire plutôt intense qui laisse très peu de temps d’intégration.

Notre format virtuel me permet également d’adresser les besoins de chaque étudiant individuellement. Je peux concentrer mon attention sur un étudiant a la fois et offrir un support beaucoup plus personnel. Tandis qu’en présentiel, l’attention des instructeurs est toujours divisée sur le groupe.

En conséquence, j’ai remarqué que mes étudiants de la formation virtuelle progressent plus rapidement. Ils ont aussi beaucoup plus confiance dans leurs aptitudes d’enseignement, car leur compréhension est plus poussée. Et, il y a bien sur également des avantages au niveau des coûts !

Au niveau des inconvénients, une formation virtuelle demande beaucoup plus de discipline personnelle. Puisque je ne suis pas chez mes clients, je ne peux les trainer hors du lit pour leur pratique ! Il faut dont une motivation personnelle pour progresser, ce qui veut dire que ce format ne convient pas à certaines personnes qui ont besoin d’encadrement extérieur.
zazyoga

Quelles sont les personnes que tu admires le plus ?

J’admire en fait toute personne qui vit sa passion ! Que ce soient des entrepreneurs, artistes ou humanistes, je suis inspirée par quiconque embrase la vie avec une soif de vivre à son plein potentiel ! L’espèce humaine est fascinante !

Y a-t-il une chose que tu aimerais dire à ceux qui n’osent pas pratiquer car ils ne se sentent pas assez souples ?

Ah oui ! On s’en fout de la flexibilité !! Il faut arrêter de penser qu’être flexible est un objectif – la flexibilité sans contrôle ou stabilité amène à l’érosion des articulations. Le yoga nous permet d’équilibrer la flexibilité et la vigueur musculaire afin de prévenir l’inconfort, les douleurs et les blessures.

Je recommande à ces personnes de trouver un professeur de yoga qui comprend le corps humain et qui pourra les accompagner dans leur pratique tout en respectant leur corps.

Cet article sur Marylene Henry vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

marylene-henry-professeure-de-yoga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *