arrêt-de-la-pilule-sevrage-progressif-avis
Contraception

Arrêt de la pilule : le bilan après 2 mois

Vous l’avez peut-être suivi, en décembre dernier j’ai pris une grande décision pour ma santé : l’arrêt de la pilule par sevrage progressif. Mi-mai, j’ai donc terminé ma dernière plaquette à un quart de comprimé.

Cela fait donc deux mois et demi que je ne prends plus du tout la pilule, et l’heure est venue de vous faire un premier bilan.

Je vais reprendre point par point les critères que j’observais dans mes articles précédents, et vous parler de mes débuts avec la symptothermie.

Arrêt de la pilule : mes cheveux

Pour rappel, durant l’arrêt de la pilule j’ai perdu énormément de cheveux ! Ça m’avait fait pareil – voire pire – lorsque j’avais tenté l’expérience du stérilet Jaydess.

Ces derniers tombaient par poignées, autant au brossage que lors du shampoing, et même simplement en marchant ou en me passant la main dans les cheveux.

Aujourd’hui, on voit clairement que j’ai perdu en épaisseur et en nombre de cheveux. On voit davantage mon crâne sur le haut de ma tête ou lorsque je m’attache les cheveux.

J’ai l’impression de perdre un peu moins de cheveux maintenant, mais plus que la moyenne quand même. J’espère que le pire est passé. En attendant, je tente une cure de trois mois de compléments alimentaires afin de les fortifier et de stimuler la pousse et la croissance.

L’arrêt de la pilule et mon poids

Pendant mon sevrage progressif, je n’ai pas eu de changement de poids significatif, je pense être plutôt stable de ce côté là.

En revanche, je remarque que j’ai plus de fringales qu’avant. Il m’est très difficile de ne pas grignoter entre le déjeuner et le dîner. J’ai également plus envie de petit déjeuner, alors qu’avant je m’en passais facilement.

Tout ça est probablement lié au cycle féminin qui comment à fonctionner naturellement de nouveau, mais aussi à la reprise de mauvaises habitudes.

arrêt-de-la-pilule-bilan

L’état de ma peau

Pendant l’arrêt de la pilule, j’ai commencé à avoir un peu plus d’imperfections qu’avant. Et surtout, elles sont maintenant localisées différemment.

J’ai maintenant tendance à avoir quelques boutons sur les joues, ce qui n’arrivait quasiment jamais avant. J’ai également des imperfections sur le front, et un peu sur le menton.

En revanche je trouve globalement que ma peau reste nette, je m’attendais à pire ! Il faut dire qu’à mon premier arrêt de la pilule pour passer au stérilet, j’avais eu une énorme poussée d’acné sur le visage et le décolleté, et j’avais donc peur que ça recommence.

En résumé, je suis plutôt satisfaite, et je suis persuadée que le fait d’avoir arrêté progressivement la pilule y est pour quelque chose.

Je vous prépare en complément un article sur les astuces que j’ai mises en place pour limiter le retour des imperfections à l’arrêt de la pilule.

Arrêt de la pilule : les règles

Le sujet qui fâche… Jusqu’à la fin de mon sevrage, ainsi que le mois suivant, j’ai continué à avoir des règles régulières…

Mais dès le mois de Juin, la suite s’est corsée. J’ai commencé par avoir mes règles avec cinq jours d’avance, lorsque j’étais en vacances. Evidemment je n’avais rien prévu, et j’ai connu l’expérience de la précarité menstruelle et de devoir aller en urgences ua supermarché le plus proche…

Celles-ci ont en revanche duré moins longtemps – 4 jours – ce qui n’était pas pour me déplaire. J’ai ensuite eu la mauvaise surprise d’avoir un peu de spotting, suivi de règles, puis de spotting de nouveau, et ce 15 jours après la fin de mes dernières règles. À la date où j’écris cet article je dois donc utiliser des protections depuis 13 jours… J’espère vraiment que mes cycles vont se réguler bientôt.

Au niveau du flux, je vois nettement la différence. Sous pilule, mes règles étaient plutôt épaisses et peu abondantes. Même le jour avec le plus gros flux, je ne craignais pas d’accident…

Maintenant, mes règles sont bien plus fluides et liquides, et donc me semblent plus abondantes. De même, j’ai besoin de me protéger la nuit alors que sous pilule je n’avais pas besoin.

Contraception : la découverte de la symptothermie

J’essaye donc la symptothermie depuis mon cycle arrivé en vacances. Pour l’instant, je ne suis pas au point, malgré une application très ludique et pratique installée sur mon téléphone.

Il faut dire que la non régularité de mes cycles n’aide pas. De plus, la symptothermie demande de savoir observer son corps, ce que je n’ai jamais eu besoin de faire sous pilule.

Je vous en parlerai plus en détails prochainement. Il va me falloir plusieurs mois avant de bien maîtriser cette méthode.

***

Et vous, comment réagit votre corps à l’arrêt de la pilule ?

***

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

arrêt-de-la-pilule-sevrage-progressif

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

1 août 2021 à 20h33

Quand j’ai arrêté la pilule, j’avais également des règles irrégulières. Je pense avoir attendu au moins deux mois avant qu’elles ne reviennent.
Mes cycles sont plus longs sans pilule.
Des bisous
Margot



1 août 2021 à 20h33

Quand j’ai arrêté la pilule, j’avais également des règles irrégulières. Je pense avoir attendu au moins deux mois avant qu’elles ne reviennent.
Mes cycles sont plus longs sans pilule.
Des bisous
Margot



1 août 2021 à 21h53

Coucou!

Je ne sais pas ce que cest que la symptothermie… Mais tu auras peut être besoin de 4 mois plutôt pour retrouver ton corps.. Pour ma part, le flux, la qualité de la peau, la diminution de la peau d’orange ont eu besoin de plus de temps.
Puis, tu remarqueras ton ovulation. Tu auras peut-être des doutes quand meme à 2-3 jours. Le corps change en fonction du cycle, la forme des seins…
En tous cas, je ne me suis jamais sentie aussi bien que lorsque je navais plus d’hormones dans mon corps. Dailleurs, je n’en prends plus du tout maintenant, et c’est une véritable libération..

Bisous à toi!



1 août 2021 à 22h39

Hello,
Je pense aussi qu’arrêter progressivement c’est mieux pour le corps, je suis contente de voir que ta peau ça va, car c’est pas toujours le cas lol
Des bisous 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *