irrigation-du-colon
Bien être

Irrigation du côlon : les bienfaits

L’irrigation du côlon est une pratique encore peu répandue en France, et est presque tabou. Pourtant aux Etats-Unis et même en Australie l’irrigation du côlon est courante et même préconisée par certains médecins. C’est d’ailleurs au pays des kangourous que j’ai entendu parler de ça pour la première fois. En effet des centres dédiés ont pignon sur rue et personne ne se cache d’y aller.

L’irrigation du côlon, c’est quoi ?

 Il s’agit de nettoyer le côlon grâce à de l’eau purifiée chauffée à température du corps, avec à un débit contrôlé par le praticien.

Cela fonctionne par vagues : de l’eau purifiée est envoyée vers le côlon, puis évacuée grâce à un deuxième tuyau. Cette évacuation permet d’enlever les selles, puis des éventuels déchets et toxines qui restent accumulés contre les parois du côlon.

Ces déchets accumulés l’encrassent, ce qui lui fait perdre sa capacité de nettoyage ainsi que sa tonicité. Si cela est lié à une tendance à la constipation, le corps refait passer dans le sang les toxines qu’il était en train d’évacuer…

Quant aux déchets stockés depuis des années, ils finissent par se putréfier. Cette putréfaction peut entrainer la formation de mauvaises bactéries (contrairement à une flore intestinale saine, qui est composée de bonnes bactéries).

L’hydrothérapie du côlon appartient à l’une des 10 techniques de la Naturopathie.

Comment se déroule une séance d’hydrothérapie du côlon ?

L’irrigation du côlon se déroule toujours chez un praticien. C’est à différencier du lavement, qui est possible chez soi grâce à des kits dédiés à cet effet.

Le praticien commence par poser quelques questions, afin de mieux connaître son client. Il lui explique comment va se dérouler la séance.

Il nous allonge ensuite et dépose une serviette sur les jambes pour couvrir. Puis il insère ensuite un tube dans l’anus.  Un tuyau relié à ce tube permet à l’eau d’entrer. Puis, quand le besoin s’en fait ressentir, l’élimination se fait via le deuxième tuyau. C’est le praticien, souvent naturopathe, qui contrôle le débit. Bien sûr, il procède à l’évacuation selon le ressenti du client.

La séance consiste donc en une succession d’insertion d’eau puis d’évacuation. Elle se déroule sur le dos ou bien sur le côté. Parfois, le praticien effectue de légers massages sur le ventre en même temps.

Une séance dure en général entre 45mn et 1h et coûte environ 90€.

Quels sont les bienfaits d’une irrigation du côlon ?

Vous l’aurez compris, l’hydrothérapie du côlon permet d’évacuer les toxines accumulées parfois depuis plusieurs années. Elle rebooste aussi le système intestinal en libérant l’intestin, car il est souvent trop contracté pour bien fonctionner.  Cela s’appelle le péristaltisme intestinal.

Parmi les autres bienfaits, qui sont plus ou moins visibles selon les gens, on retrouve aussi l’amélioration du sommeil et de la peau. Les troubles digestifs sont eux diminués. Cela peut aussi améliorer les fonctions hépatiques ainsi que les fonctions rénales.

L’irrigation du côlon pourrait aussi aider à prévenir les maladies liées à l’inflammation de l’intestin, au dérèglement de la flore intestinale, ainsi que les ballonnements et les gaz.

Bon à savoir

La plupart des praticiens conseillent de faire une cure de graines de lins mixées ou de psyllium une semaine avant l’irrigation du côlon, . Les trois jours qui précèdent le soin, évitez de manger des produits laitiers, des produits à base de gluten, ainsi que les viandes rouges. Vous pouvez retrouver quelques conseils sur ce site.

Après la séance, il faut refaire un peu sa flore intestinale. Mangez des légumes cuits et évitez encore un peu les produits laitiers.

Une irrigation du côlon peut aider à désintoxiquer le corps aussi en cas d’un arrêt de la pilule contraceptive par exemple.

Je vous parle aussi de l’iridologie ici, qui peut vous aider à voir si vous avez besoin de vous détoxifier 🙂

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest <3

irrigation du colon

Commentaires

Giséle
24 janvier 2021 à 11h14

Cela m’intéresse beaucoup mais où trouver des noms de praticiens?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *