hypnose-pour-éliminer-une-phobie-test
Séances holistiques

L’hypnose pour éliminer une phobie, ça marche ?

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être suivi mes questionnements sur l’hypnose pour éliminer une phobie. Après une longue période d’hésitation, et sur vos conseils bienveillants, j’ai décidé de sauter le pas. Vous êtes en effet plusieurs à m’avoir dit que l’hypnothérapie avait eu des résultats impressionnants.

J’ai donc cherché une praticienne près de chez moi, et j’ai trouvé un profil qui m’a de suite convaincue. Je lui ai posé quelques questions par mail et grâce à ça j’ai pu avoir un rendez-vous en une semaine environ. Je n’hésite pas à partager avec vous mes séances holistiques, je me suis donc dis que cette expérience pourrait servir à d’autres personnes dans le même cas.

L’hypnose pour éliminer une phobie : la séance

La première étape est déjà de parler de sa phobie. Concernant la mienne, peu de personnes sont au courant car elle est assez “risible”. L’hypnothérapeute a donc plaisanté avec moi là dessus, mais tout en restant bienveillante, heureusement.

J’ai l’avantage d’avoir déjà beaucoup réfléchi à ce sujet, et j’ai pu lui parler d’un assez grand nombre d’anecdotes et de souvenirs d’enfances traumatisants pour la mini-moi. Je lui ai également parlé de mes “sous-phobies” qui découlent de la première.

Les techniques employées

La praticienne a employé plusieurs techniques. Nous étions loin de l’idée que je me faisais de l’hypnose, où je m’imaginais allongée sur un canapé pendant que sa voix disparaissait au loin…

La Rythmo

Elle a donc commencé par de la “rythmo”, et je vais utiliser ses mots pour vous décrire cela au mieux. En gros, chaque soir avant de tomber dans le sommeil, notre cerveau classe, trie, assimile et range les évènements de la journée. C’est ce qui nous permet de passer à autre chose, et ça explique pourquoi d’autres choses qui auraient pu être traumatisantes ne sont pour nous qu’un souvenir.

Mais parfois, un dossier reste sur la table. Nous bloquons alors dessus. Cela ne débouche pas forcément sur une phobie, mais ça peut être quelque chose que l’on arrive pas à oublier, qui nous rend toujours extrêmement triste ou qui déclenche des émotion fortes.

La rythmo consiste à effectuer des mouvements ou des sons de chaque côté de notre corps, alternativement. Par exemple, l’hypnothérapeute a alternativement tapoté chacun de mes genoux, puis claqué des doigts près de chaque oreille. Fait très étrange, mes yeux se sont mis à trembler, c’est ce qu’elle appelle l’entrée en transe. Pendant ce temps, j’ai senti une énergie circuler dans mon corps. Je me sentais paisible, malgré le sujet déplaisant que l’on abordait. Mes yeux, qui s’étaient humidifiés avant de commencer (et c’est normal, on a d’ailleurs un paquet de mouchoir tout près^^), se sont asséchés.

Cette technique m’a dans un premier temps permis d’évaluer mon niveau de phobie de 10/10 à 8/10.

Le tour de magie

L’hypnothérapeute a tendu son index droit en l’air en me demandant de l’associer à ma phobie, de la visualiser. Puis, sur l’index gauche, elle m’a demandé de repenser à des moments heureux. Etant dans un moment de “fragilité” à force d’évoquer ma phobie, j’ai fondu en larmes en repensant à l’Australie. Elle m’a ensuite demandé quel doigt représentait l’émotion la plus forte, c’était donc sans hésiter celui lié au bonheur pour moi.

Elle a ensuite rapproché vivement ses doigts, puis levé un index et un majeur collé. Normalement, le fait d’associer ces deux sensations est très perturbante. Pour moi, ce ne fut pas le cas tellement elles sont incompatibles l’une avec l’autre.

hypnose-pour-éliminer-une-phobie-definitivement

L’hypnose pour éliminer une phobie : la fin de la séance

Après ce tour de magie, nous sommes revenus à une discussion, puis avons terminé par de la rythmo de nouveau. Elle a d’ailleurs mis le doigt sur des points intéressants qui me donnent matière à réfléchir. L’un d’entre eux est le sentiment de culpabilité lié à cette phobie, l’autre est le sentiment de dégoût, qui est très présent chez moi. Et c’est vrai, je suis vraiment très sensible à tout ce qui à un aspect rebutant pour moi (même un fruit pourri par exemple).

Elle m’a aussi posé une question intéressante à laquelle je devais répondre instantanément avec le premier mot me venant à l’esprit : “Qu’est-ce que je risque si je n’ai plus cette phobie ?”. En l’occurrence dans mon cas : rien. Mais pour certaines personnes, il peut y avoir une raison cachée et plus ou moins consciente de ne pas se débarrasser de sa peur.

Elle m’a ensuite demandé si je me sentais prête à être confrontée à ma peur. Forcément, j’ai voulu essayer, car je me sentais véritablement mieux. Elle m’a donc montré des photos sur son téléphone.

Le test

Elle m’a donc montré une première image qui m’a complètement repoussée, mais il faut dire qu’elle en a choisi une très moche. Pour les suivantes, j’avais toujours ce fort sentiment de dégoût, mais je ne ressentais plus la peur viscérale qui me tenaillait normalement. Elle m’a montré des bébés de cet animal, et j’ai presque trouvé ça mignon. Je dis bien presque. Quoi qu’il en soit, il était déjà impressionnant de voir que j’arrivais à regarder ces photos plusieurs secondes.

Le bilan

Je ne sais pas encore à quel point ma phobie a diminué. En effet je n’y ai pas été confrontée en réel depuis, et encore moins sous l’effet de surprise. J’ai en revanche réussi à touche l’écran de mon téléphone avec une photo de cet animal dessus. Ce qui est un grand pas.

Je pense que si j’en aperçois un de loin, je vais essayer de prendre sur moi et de contrôler ma phobie. Je ne suis pas certaine du résultat tellement j’ai l’impression que c’est ancré en moi. En revanche, je suis curieuse de ma réaction si j’ai la surprise. Je pense que mon réflexe sera de sursauter et d’avoir peur, mais j’aimerais être capable de ressentir si je réagis comme ça par habitude ou bien si j’ai vraiment toujours une peur viscérale.

Je mettrai cet article à jour si l’occasion se présente. Chose étrange : j’ai presque hâte. Je me suis même surprise à essayer d’en voir durant la semaine… Affaire à suivre !

Cet article sur l’hypnose pour éliminer une phobie vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest.

hypnose-pour-éliminer-une-phobie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *